L’ANTICIPATION LEVIER ÉCONOMIQUE

En 2020 – effet des confinements ? – nous avons accueilli en premier rendez-vous 66 porteurs de projets innovants ou startups et le rythme se poursuit en 2021 ; les besoins en recrutement sur des métiers déjà en tension vont s’intensifier dans les 3 prochaines années. Dans le Vaucluse classé 5ème au rang des départements les plus pauvres, plus de 5000 jeunes, de 16 à 25 ans accueillis par la Mission Locale Jeunes Grand Avignon sont sans emploi. 67% d’entre eux, en 2019, avaient un niveau scolaire infra-bac.

LA MISSION LOCALE ET LA FRENCH TECH GRANDE PROVENCE

Nous avons noué un partenariat avec la Mission Locale Jeunes Grand Avignon au dernier trimestre 2020 qui s’est traduit par inviter David Shabtaï, adhérent de la French Tech Grande Provence à présenter sa candidature au Conseil d’Administration de la Mission Locale. Codirigeant de l’Agence Glanum (45 salariés en 2020, près de 70 prévus en 2021) passionné par les questions de ressources humaines, il forme chaque année 10 alternants.

En second lieu, nous dirigeons nos adhérents, et plus particulièrement les jeunes entrepreneurs inexpérimentés en RH, vers les services d’aide au recrutement de la Mission Locale. Cette dernière nous adresse des candidatures de jeunes en recherche d’emploi qualifiés que relayons à nos adhérents.

Enfin, le 15 décembre 2020, La Mission Locale Jeunes Grand Avignon nous a invités à concevoir et animer avec elle Pistes Numériques lors des rencontres du Service Public Régional de l’Orientation. Ce rendez-vous a réuni entreprises du numérique, salariés du secteur, acteurs de la formation et les personnes chargées de l’orientation : l’occasion de faire la connaissance des différents métiers de la tech, d’identifier les compétences attendues par les entreprises, de découvrir leur méthode en matière de recrutement : c’est moins le CV que le savoir-être qui est important a confié Christophe Leininger, DSI chez B2PWeb et Coordinateur Général à la French Tech Grande Provence, démarche confirmée par Laurent Henni, dirigeant de la PME La Bécanerie. Les deux sont impliqués depuis plusieurs années dans les groupes de travail Emploi et formation à l’association et dans les réunions régulières de la Cellule Impact 84 de Pôle Emploi. Des innovations RH telles que les tests de compétences développés par People In, la startup qui milite pour un recrutement sans CV, doivent être démocratisées et nous sommes convaincus qu’elles ont de beaux jours devant elles.

Force a été de constater lors des témoignages des entrepreneurs, durant Pistes Numériques, que les métiers en tension chez les startups, les entreprises de la tech de notre territoire exigent des niveaux de compétences ou d’études équivalant au moins à un Bac+2, sinon un master. Comment inviter les jeunes sans diplôme ou formation à passer toutes les étapes pour accéder à ces emplois, plus particulièrement lorsqu’il y a eu dégoût de l’école ou urgence financière de trouver un emploi ? C’est la question que nous nous posons à chacune de nos rencontres avec Pôle Emploi, la Mission Locale, les entreprises qui recrutent. Le train de l’innovation file à toute allure et il s’agit de ne pas laisser sur le quai des jeunes talentueux mais éloignés des métiers de la tech pour diverses raisons.

INVITER, RENCONTRER, INSPIRER

Nous nous sommes engagés dans deux missions en 2021 parce que nous sommes convaincus que l’anticipation est un levier puissant.

Nous avons proposé à la Mission Locale que les jeunes rencontrent des entrepreneurs en participant à notre format rédactionnel Lundi j’ai startup. Démarré en janvier 2021, cet édito permet de découvrir un entrepreneur du territoire, de son parcours scolaire à la commercialisation de sa solution et ce sont toujours des parcours fortement inspirants. 3 jeunes du dispositif Garantie Jeunes, accompagnés par la French Tech Grande Provence, prennent le stylo (enfin, le dictaphone !) du journaliste et produisent l’article. Cette action mise en place dès le mois d’octbre 2021 est effectuée pro bono. De l’enregistrement de l’entretien à son traitement, de la prise de vue à la retouche sur ordinateur et la mise en ligne du tout sur un site web, les jeunes peuvent découvrir à la fois un parcours inspirant, des solutions innovantes et mettre en œuvre des compétences numériques pour livrer l’article. Et qui sait ? découvrir des métiers et s’engager dans une formation.

La deuxième mission, Startups à l’école, programme initié par Agoranov est déployé sur le territoire par la French Tech Grande Provence, Avenir 84, la Drane, Canopé 84, la Fabrique Numérique de Territoire d’Avignon et l’accélérateur Rue24 en 2021. Elle invite les enseignants de collège, lycée et enseignement supérieur à se lancer dans un projet tech avec les élèves, accompagnés par une startup. Les projets peuvent durer d’une semaine à un mois. Cette action est effectuée pro bono, les startups qui participent le font en dehors de tout contexte commercial et ne tirent aucune contrepartie financière de leur participation.

Nous avons bien conscience que ce sont de tout petits pas face aux urgences – celle des jeunes de trouver un emploi, une formation qui corresponde à la fois à leurs aspirations et à leurs talents – celles des entreprises qui ont besoin de recruter des talents et qui peinent à les trouver sur notre territoire, avec le risque qu’elles ne déménagent en métropole. Ce sont ces actions, conjuguées à celles des 70 personnes dévouées travaillant à la Mission Locale, aux engagements bénévoles des entrepreneurs, au travail de Pôle Emploi, à celui des enseignants et de toutes les structures engagées dans l’inclusion numérique, et enfin aux soutiens des collectivités qui deviennent le levier économique et social nécessaire au territoire, afin de consolider l’émergence d’une innovation au service de ses habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page