LUNDI J’AI STARTUP AVEC ODILE DESBRUÈRES

Ce lundi, nous avons le plaisir de nous entretenir avec Odile Desbruères, membre du réseau des experts bénévoles de la French Tech Grande Provence depuis 2020. Donc nous avons bien startup, cette fois-ci du côté de l’accompagnement pour aller du côté back-office des startups. C’est l’occasion de la remercier chaleureusement de son soutien en tant qu’expert bénévole et continuer à affirmer que notre territoire est fait de talents !

Quel est ton parcours pour arriver jusqu’à l’expertise que tu apportes aux startups ?

J’ai fait une école de commerce modeste et par chance elle proposait de nombreux stages que j’ai effectués chez des grandes marques. Je me suis construite avec les marques comme Nestlé, Buitoni, La Laitière, Danao. Mon expertise concerne la conversion des besoins des consommateurs en produit. Avec la capacité de faire interviewer les consommateurs, les utilisateurs d’un produit ou d’un service.

Forte de 15 ans d’expériences, j’ai développé et affiné une méthodologie pointue, efficace en lancement de produit ou de service qui dure dans le temps. Mon point essentiel, c’est la durabilité des projets de mes clients.

Quel est ton rapport avec le territoire ?

Je suis arrivée de Paris il y a 9 ans et je me suis installée dans les Alpilles. J’ai rejoint un collectif de créatifs que nous avons élargi ensemble en allant chercher les compétences additionnelles sur le territoire, un travail de fonds nécessaire, de rencontres, de vérifications. Tous les clients que j’accompagne ici ont de la difficulté à repérer les prestataires dont ils ont besoin. À défaut, ils cherchent à Paris en pensant que c’est mieux, que c’est un gage de qualité. Ils se trompent complètement, nous avons sur notre territoire de belles expertises !

Les Alpilles comme lieu de travail et de co-création

Comment as-tu rejoint la French Tech Grande Provence ?

J’ai rencontré Etienne Laffaire sur les bancs de Force Cadres et je me suis intéressée aux événements de la French Tech Grande Provence. J’ai appris qu’elle voulait faire un annuaire de l’écosystème et là, je me suis dit OK, on est câblé sur les mêmes longueurs d’onde. Lorsque La French Tech Grande Provence m’a contactée pour rejoindre le réseau des experts, j’ai dit oui ! Ça m’a paru évident que mon expertise pouvait apporter une forte plus-value à son offre de services. Aujourd’hui, je suis membre du réseau des experts et les startups bénéficient gratuitement de mes conseils pour une durée déterminée.

Quelles difficultés as-tu repérées parmi les startups que tu as accompagnées ?

En 2020, j’ai fait un premier constat : les personnes que j’ai reçues sont dans un certain épuisement physique et financier, avec des résultats décevants. C’est bien de donner des pistes, de les soutenir en tant qu’expert, mais c’est mieux de les rencontrer avant qu’ils en arrivent là.

Les entrepreneurs n’ont pas assez de connaissances pour trouver la bonne équation entre l’innovation qu’ils ont en tête et les besoins des futurs utilisateurs. Ceux qui sont allés vers l’échec, j’ai constaté qu’ils sont dans la croyance, la conviction que leur cible allait être convaincue par leur produit. Additionné à ça, leur cercle proche dit souvent : c’est génial. Et ils partent bille en tête.

Mon expertise, c’est justement d’apporter une réflexion autour du socle produit, de vérifier sa solidité et le haut potentiel par rapport aux attentes de l’utilisateur. La possibilité de tester, de convertir le produit visuellement et graphiquement.

Cette année, tu t’impliques encore un peu plus dans la French Tech Grande Provence. Peux-tu expliquer comment ?

Avec Etienne Laffaire*, nous avons créé un atelier-pilote de co-création. C’est quoi la co-création ? C’est faire avec la personne de façon à ce que le projet prenne forme et qu’il colle parfaitement au produit et à sa cible, aux valeurs, à la personnalité de l’entrepreneur. 20 ans de méthodologies sont condensées dans cet atelier. En 3 à 4 sessions sur un mois, l’entreprise est capable de se positionner sur le marché, d’avoir une offre claire et tous les messages-clé à mettre en avant. Une première startup adhérente a effectué cet atelier et les résultats sont très positifs. La startup a pu faire un vrai virage solide dans son activité.

Ici à la French Tech Grande Provence, nous faisons le même constat : les adhérents arrivent parfois avec des projets trop avancés et ils n’ont pas trouvé les bonnes méthodologies pour lancer leur produit. Peux-tu dire quelques mots sur le projet suivant dans lequel tu es impliquée ?

Etienne a développé le projet d’un incubateur au sein de la French Tech Grande Provence dont les services font défaut sur le territoire. Il m’a appelée pour le rejoindre dans cette nouvelle aventure, en nous appuyant sur l’expérience de l’atelier. J’ai dit oui de nouveau ! Durant plusieurs semaines, rejoints par Bertrand Ventadour*, nous avons travaillé ensemble pour mettre en place au sein de la French Tech Grande Provence un programme d’incubation dédié aux startups et qui soit accessible financièrement.

Pour moi, rejoindre cette aventure, c’est participer à un projet qui va être réellement profitable au territoire, aux porteurs de projet et aux entreprises. C’est une cause humaine et globale où je vais avoir le sentiment d’aider à réduire les échecs.

Tu as créé une méthode originale pour accompagner les entreprises, Les Balades Créatives. Comment ça se passe ?

C’est un des moyens que j’utilise pour les accompagner. J’aide les entrepreneurs à définir un objectif et le résoudre durant une balade dans les Alpilles. Cet endroit est magique et propice à l’inspiration et la création. C’est également dans ce lieu que je vis et que je crée des marques depuis 9 ans. J’ai de la chance de pouvoir poursuivre le métier que je faisais à Paris ici où la qualité de vie est incomparable.

Les Balades créatives

Quel conseil peux-tu donner à un jeune entrepreneur ?

Tester son idée envers et contre tout, avant de dépenser son argent. Il pourra venir tester son idée au sein de l’incubateur !


*Etienne Laffaire est Startup & Corporate Manager à la French Tech Grande Provence depuis 2019.

*Bertrand Ventadour est membre du réseau expert de la French Tech Grande Provence. Il est consultant UX & Product Design, Mentor de Startups à l’EMLyon Business School.

2 réflexions sur “LUNDI J’AI STARTUP AVEC ODILE DESBRUÈRES”

    1. Odile Desbruères

      Merci Philippe. Oui ‘aider avant qu’il ne soit trop tard’ est au coeur de nos réalisations en atelier et bientôt dans l’incubateur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page