LE PORTRAIT DU LUNDI : ELODIE SARFATI

Tous les lundis, nous ouvrons la semaine avec un ou une entrepreneur du territoire. Qui de mieux qu’Elodie Sarfati, Co-fondatrice de People In et Trésorière Générale Adjointe à la French Tech Grande Provence, pour inaugurer ce programme ? L’occasion de revenir sur le parcours et les objectifs 2021 de la startup.

Quel a été ton parcours jusqu’à la création de ta startup ?

J’ai un parcours atypique : j’ai eu un DUT de journaliste, travaillé dans la com et me suis vite rendue compte que j’allais être bloquée dans les postes à responsabilité avec mon niveau de diplôme. J’ai donc monté une société de conseils et recommencé des études pour aller vers un bac + 5 en organisation et gestion de projet à l’Université de Paris Descartes.

J’ai occupé un poste de consultante en conduite du changement d’abord à la Sécurité Sociale puis dans une entreprise de conseil dont un des clients a été la Poste. Arrivée à Avignon pour des raisons familiales, j’ai hésité entre le salariat et l’entrepreneuriat. En réfléchissant sur cette histoire de diplôme, j’ai constaté qu’il y avait certainement beaucoup de personnes dans mon cas.

Et c’est ainsi que j’ai créé People In, une startup qui développe l’innovation dans le recrutement, via des tests de compétences et plus du tout avec le CV.

Quelles ont été les étapes clés de la fondation de la startup ?

Forcément le POC, le premier test qui prouve que l’idée peut fonctionner. J’ai eu la chance de le faire avec l’accélérateur The Bridge, en recrutant une personne pour la com.

Ensuite, j’ai pris un développeur comme associé, pour avoir l’assurance qu’une personne soit dédiée en permanence au développement du projet à plus long terme avec pour objectif final que la plateforme de service se transforme en un outil pour les entreprises.

2019, c’est vraiment le lancement de People In !

La grande étape suivante, c’est la reconnaissance sur la qualité du service.

Depuis l’an dernier, nous sommes en mesure de proposer un outil plutôt qu’un service grâce au développement : un outil innovant et adapté aux besoins des entreprises qui recrutent.

En septembre 2020, le moment d’accélérer la partie commerciale de l’outil est arrivé et nous avons rejoint l’accélérateur TOMCAT Factory, très pro, très business.

Combien de personnes ont été recrutées depuis la création avec ton outil ?

Depuis 2019, 50 personnes ont été recrutées grâce à cet outil. Dès l’an prochain, nous n’aurons plus accès au nombre de recrutement puisque l’outil sera entre les mains des entreprises via un abonnement.

Combien de personnes travaillent au sein de People ?

Nous sommes 4 et nous venons de recruter un chargé de clients/projets en CDI. 3 associés dont je suis la seule salariée en mode opérationnel travaillent à la stratégie. Et TOMCAT qui vient de prendre des parts.

Est-ce que ça a été difficile de trouver des associés ?

Oui, franchement, c’est assez complexe de trouver un associé qu’on ne connaît pas. Il faut tester la personne, tester la vision commune, sa compréhension, son intelligence, pas uniquement celle de l’exécution en développement. Je me suis inscrite sur cofondateur pour trouver un associé et les quelques échanges n’ont pas abouti. Avoir un accélérateur comme associé peut être plus simple, mais il faut être attentif au choix de l’accélérateur.

Où en es-tu en levées de fonds ?

Nous sommes en train de finaliser un amorçage avec Bpifrance. Et nous avons rendez-vous le 8 février avec des Business Angels. Je prévois de lever en SEED A en fin d’année 2021.

Est-ce que tu as trouvé toutes les ressources nécessaires dans l’écosystème de notre territoire pour développer ton entreprise ?

Oui, tout sauf la partie levée de fonds ! Je sens que le fait d’être une femme et vivre à Avignon, ça fait une différence avec Paris par exemple pour le développement et la visibilité. Je reconnais que j’ai été bien accompagnée par la French Tech Grande Provence, par Vaucluse Provence Attractivité, par le réseau Entreprendre, par Les Premières Sud, des groupes d’entrepreneurs. En ce qui concerne les entreprises clientes du territoire, c’est plus délicat. À nous d’aller étendre notre territoire de prospection au-delà.

Quels sont vos objectifs pour 2021 ?

Nous sortons la V3 de la plateforme, nous l’améliorons du point de vue de l’UX Design. Nous avons prévu de recruter un Biz Dev à plein temps et d’obtenir 50 abonnements à la fin de l’année.

Quel serait ton conseil à un jeune entrepreneur qui vient de démarrer ?

Deux choses : être prêt·e à encaisser, être prêt·e faire preuve de résilience et pour ça d’être bien entouré·e, de ne pas partir tout·e seul·e.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page