JUMEAU DE VILLE NUMÉRIQUE

Simulation de la circulation du vent dans la Ville de Singapour © Dassault Systemes

Depuis plusieurs années, l’arrivée de la Smart City interroge. Ce que recouvrent les termes peut paraître flou. Il est temps, sans doute, de porter à la connaissance du grand public certains bénéfices très concrets. Le jumeau numérique d’une cité en est un par exemple. Les grandes villes sont devenues des systèmes complexes, interconnectés, qui rendent les décisions d’aménagements complexes également, difficiles à envisager dans toutes les composantes et risquées. Pour pallier ces difficultés, la création d’une réplique virtuelle peut devenir un atout indéniable.

Pour l’instant, la création virtuelle en 3D d’une ville nécessite des budgets considérables (celle de Singapour a coûté 73 millions de dollars). Elle permet de modéliser toutes sortes de scénarii : suppression d’une route, installation de pistes cyclables, trafic routier, émissions de CO2, consommation énergétique des bâtiments, coordination de projets, simulation d’une catastrophe naturelle, etc.

En France, la métropole de Rennes est pionnière en la matière. Elle s’est lancée dans un jumeau numérique en 2017 en faisant appel à la solution 3DExperiencity de Dassault Systèmes.

16 villes françaises ont été désignés et bénéficient depuis 2016 et durant 5 ans, du soutien technique de l’État et du programme d’investissement d’avenir, pour devenir des villes du futur exemplaires, durables et numériques, et aussi des modèles exportables grâce aux démonstrateurs industriels (DIVD) actés par le Ministère de l’écologie et du Logement. Ces modèles ont pour objectif de devenir la vitrine de l’excellence française en matière de ville durable.

En savoir +

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page