Observatoire du Numérique en Région Sud Note n°6 – Microélectronique

Cette nouvelle édition présente un tableau de bord général mis à jour du panel d’acteurs, une analyse détaillée pour le secteur de la microélectronique.

A l’été 2021, la plupart des acteurs se réjouissaient de la reprise accélérée du secteur après un coup d’arrêt brutal en 2020 du fait de la pandémie COVID19. Des difficultés d’approvisionnement en composants étaient déjà signalées, mais elles étaient attribuées à un phénomène logique d’ajustement de la « supply chain » mondiale dans le cadre d’une reprise
simultanée des marchés.
Où en est-on un an plus tard ? La situation est indéniablement plus complexe qu’anticipée même si les dynamiques de long terme restent valables. Cette note, avec beaucoup de prudence, décrit les nouveaux facteurs de risques et d’opportunités pour la filière et tente de mesurer les impacts pour les acteurs de notre territoire.

A noter que les difficultés d’approvisionnement, la baisse d’achats de produits à base de microélectronique, l’augmentation des prix des composants, forcent les entreprises de la Région Sud, notamment les acteurs les plus petits, à se focaliser sur le sourcing et le redesign. Ce contexte ralentit les efforts de R&D, et les futures générations de produits devront prendre en compte des enjeux de modularité, d’obsolescence, de recyclabilité et de packaging, avec une obligation d’augmenter la coopération à l’échelle régionale.

Parmi les points évoqués, on retient en synthèse :

  • La crise a permis de faire marginalement bouger les lignes et de développer de nouveaux modes de collaboration avec des acteurs tout en amont de la chaîne
  • On constate une augmentation des coûts de production, d’assemblage, ainsi que des difficultés d’approvisionnement. Certaines technologies sont plus touchées que d’autres.
  • Historiquement pour les entreprises Fabless, l’effort de sourcing de composants était porté à 80% par le sous-traitant et à 20% par l’entreprise. Cette répartition est aujourd’hui inversée et s’avère très déstructurante pour les modèles entrepreneuriaux tant financièrement qu’humainement.
  • Le SiP (System in Package) qui permet une approche plus modulaire, devient une solution alternative intéressante dans une logique de simplification de la BoM (Bill of Materials).

Cet observatoire se propose de suivre et décoder les grandes tendances du digital en région Sud, à travers de notes de synthèse trimestrielles.

Initié par le Pôle SCS et In Extenso Innovation, soutenu par la Région Sud, en partenariat avec La French Tech Grande Provence, Medinsoft, Telecom Valley et TVT Innovation.

Retour haut de page