MEDIAFUTURES

Les candidatures pour une deuxième tranche de prix MediaFutures pour les artistes afin de créer des œuvres autour de la désinformation, de la technologie et des données sont ouvertes. Les artistes (ou groupes d’artistes) peuvent demander jusqu’à 40 000 € pour un travail collaboratif avec des entreprises en démarrage, ou jusqu’à 30 000 € pour des projets d’arts purs.

Les entreprises en démarrage peuvent demander 65 000 € pour créer de nouveaux produits, ou 80 000 € pour travailler avec des artistes sur l’innovation, dans le cadre  d’Horizon 2020 de l’Union européenne, financé par la Commission européenne.

MediaFutures est à la recherche de projets relatifs au journalisme de qualité, à la transparence, à la démocratie et aux communications scientifiques. Les artistes peuvent travailler à partir d’ensembles de données disponibles ou travailler avec les leurs, ainsi que réagir à l’actualité, aux reportages médiatiques ou aux problèmes liés à la liberté et à l’exactitude des médias. Bien qu’ils soient maintenant en dehors de l’UE, les candidatures sont encouragées de la part d’artistes britanniques et de  territoires non membres de l’UE sélectionnés.

La première phase du programme MediaFutures a vu 19 projets sélectionnés  pour un financement, avec les artistes Dejha Ti et Ania Catherine’s  Soft Evidence work around deep fakes and AV manipulation étant sélectionnés comme le meilleur projet Artists for Media. Le travail utilise l’IA et l’apprentissage automatique pour créer des vidéos d’événements qui ne se sont jamais produits. L’équipe gagnante de la piste Startup meets Artist a vu  Mariana Lanari, artiste de l’équipe Biblio-Graph, avec les designers Studio Remco van Bladel pour créer une nouvelle façon de cartographier, parcourir et visualiser les données des musées et des galeries.  Gokind  a été jugé comme le meilleur projet de startup, qui utilise le cadre de l’Open Banking pour montrer aux clients comment les entreprises auprès desquelles ils achètent performent en matière de durabilité et d’égalité.

Vous pouvez trouver une description de tous les projets gradués de la ronde 1 ici.

« MediaFutures est un programme passionnant et innovant qui permet aux artistes et aux startups d’examiner la manière dont les données façonnent notre monde en évolution, ainsi que la façon dont nous pourrions agir pour contrer des problèmes tels que la désinformation qui peut être créée à la suite de son utilisation abusive. À l’Open Data Institute, nous sommes constamment à la recherche de moyens de créer de l’engagement et de l’innovation autour du thème des données et MediaFutures fournit un environnement idéal pour de nouvelles idées et créativité. » Tara Lee, consultante senior à l’Open Data Institute

«Le programme MediaFutures a approfondi notre intérêt existant pour la technologie et la société, et nous a poussés à une nouvelle norme en termes de prise en compte de l’utilisation éthique des données dans notre pratique artistique. Le cadre nous a permis de zoomer sur les vastes implications des nouvelles technologies pour nos écosystèmes de l’information et la démocratie, et de traduire cette recherche et cette réflexion en une œuvre d’art expérientielle. Être soutenu dans la création d’un nouvel article qui reflète et parle de ces questions a été une expérience riche, et nous sommes impatients que  Soft Evidence ait une présence continue dans cette importante discussion mondiale. «  Ania Catherine, artiste.

En plus du financement de leurs projets, les artistes peuvent recevoir un soutien et des ressources technologiques, y compris des crédits pour Amazon Web Services. Le mentorat, le soutien juridique et le soutien éthique sont également à leur disposition, ainsi que des possibilités de réseautage et d’apprentissage par les pairs.

Les candidatures sont encouragées pour des groupes qui ne sont pas aussi bien représentés dans le monde de l’art et des startups, ou qui font face à des obstacles supplémentaires à l’entrée, y compris ceux des minorités ethniques, des femmes et des personnes non binaires, de la communauté LGBTQ +, des personnes handicapées et des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Les candidats doivent être basés ou disposés à s’installer en Europe, au Royaume-Uni ou dans certains territoires non membres de l’UE,pour la période de six mois couverte par le financement, sous réserve des restrictions de voyage dues au Covid-19. Le fonds de 2,5 millions d’euros couvre le financement d’un total de 51 startups et PME, ainsi que de 43 artistes, dans le cadre de trois appels ouverts, dont le deuxième.

Le programme MediaFutures prévoit trois volets de financement :

  • Artists for Media (AfM) : Les artistes autonomes, les groupes créatifs ou les collectifs peuvent recevoir jusqu’à 30 000 € pour un travail innovant dans l’art visuel et la performance qui explore les données et la technologie pour questionner et commenter son impact sur les individus et la société.
  • Startup meets Artist (SmA): Les équipes composées d’une startup et d’un artiste individuel ou d’une entreprise artistique peuvent demander jusqu’à 80 000 € par startup et 40 000 € par artiste lorsqu’elles travaillent en étroite collaboration pour rendre l’exploration des données à la fois divertissante et informative, en s’appuyant sur les produits, services et technologies utilisés ou développés par la startup.
  • Startups for Citizens (SfC) : Les startups/PME autonomes peuvent recevoir jusqu’à 65 000 € pour la création d’un produit ou d’un service qui aide les individus et les organisations à interagir avec les données de manière significative.

Le processus de candidature est ouvert depuis le 25 novembre 2021 et se termine à 12h00 (CET) le 27  janvier 2022. Le troisième appel devrait ouvrir au second semestre 2022.

Voir mediafutures.eu pour plus de détails.

Le projet MediaFutures a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne dans le cadre de la convention de subvention n° 951962.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page